Distillation du 19 mars : présentation du laurier noble

Plus d’une tonne de Laurier noble sera distillée ce samedi 19 mars pour notre journée de distillation d’Huile essentielle Bio au Domaine de Malaigue à Blauzac. D’après vous, quelle quantité d’huile essentielle pouvons-nous espérer produire ?



Le Laurier noble – Laurus nobilis, plus communément connu dans le sud de la France sous le nom de Laurier sauce est un arbre à feuilles persistantes originaire du bassin méditerranéen mesurant de 2 à 10 mètres de haut. C’est un arbre à sexe séparé, dioïque de son terme botanique. Les pieds males ont des fleurs très nombreuses qui n’ont que des étamines et les pieds femelles ont des fleurs blanches jaunâtres, qui vont donner des fruits violets noirs appelés drupes. Il a la particularité de faire des rejets très vigoureux : plus on le coupe, plus il pousse. Les feuilles sont d’un vert foncé qui dégagent une forte odeur aromatique caractéristique lorsqu’on les frotte : une bonne piste pour desceller l’huile essentielle que produit cet arbre mythique.



Il apprécie les sols relativement riches, tout particulièrement les bords de ruisseaux, sans doute en raison de son origine mythologique qui prend racine dans le mythe de Daphné que je vous propose de redécouvrir ici à partir de ce résumé d’une version du poète romain Ovide :


« Le dieu Apollon, fier de sa nouvelle victoire sur le serpent Python se moqua du fils de Vénus, Cupidon dieu de l’amour, qu’il avait vu tendre avec effort la corde de son arc. Cupidon frappant les airs de son aile rapide, s’éleva et s’arrêta au sommet ombragé du Parnasse : il tira de son carquois deux flèches dont les effets sont contraires ; l’une dorée ; la pointe aiguë et brillante qui fait aimer, l’autre armée que de plomb à la pointe émoussée fait haïr. C’est de ce dernier trait que le dieu atteint la nymphe Daphné, fille de Pénée ; c’est de l’autre qu’il blesse le cœur d’Apollon. Ainsi s’embrase et brûle le cœur d’Apollon pour Daphné ; et l’espérance nourrit un amour que le succès ne doit point couronner. Daphné fuit plus légère que le vent ; et c’est en vain que le dieu cherche à la retenir. Le dieu paraît voler, soutenu sur les ailes de l’amour ; il poursuit la nymphe sans relâche ; il est déjà prêt à la saisir ; déjà son haleine brûlante agite ses cheveux flottants.

Daphné, elle, pâlit, épuisée par la rapidité d’une course aussi violente. Arrivant sur les bords du fleuve Pénée, elle fixa les ondes et implore alors son père de la sauver. À peine achève-t-elle sa prière que ses membres s’engourdissent ; une écorce légère presse son corps délicat ; ses cheveux verdissent en feuillages ; ses bras s’étendent en rameaux ; ses pieds, naguère si rapides, se changent en racines, et s’attachent à la terre ; enfin la cime d’un arbre couronne sa tête et en conserve tout l’éclat.

Apollon l’aime encore ; il serre la tige de sa main, et sous sa nouvelle écorce il sent palpiter un cœur. Il embrasse ses rameaux ; il les couvre de baisers, que l’arbre paraît refuser encore : « Eh bien ! dit le dieu, puisque tu ne peux plus être mon épouse, tu seras du moins l’arbre d’Apollon. »


Ce Laurier noble que nous distillerons le 19 mars est Gardois, une petite forêt perdue non loin de sources dans un coin de Garrigue isolé. Le propriétaire a souhaité entretenir la forêt pour maintenir des accès et des espaces ouverts. Nous avons pris en charge cette mission avec la volonté profonde de valoriser ce précieux arbre pour en extraire le meilleur, son essence pure, riche et subtile qui saura délivrer au besoin ses puissantes vertus.


Rendez-vous le 19 mars au domaine Malaïgue pour toucher cet arbre, ses feuilles, sentir sa présence et ses parfums, assister à sa distillation, s’imprégner de son hydrolat et se plonger dans son huile essentielle.



16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout